Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

revue du web

Concours des voitures solaires marocaines: le palmarès

 Vu sur  

Par : Meryem Elouaar

Samedi 8 juin, les lauréats du concours des meilleures voitures solaires pour la 1ère édition du Moroccan Solar Race Challenge ont été désignés.

C’est l’équipe de l’ENSEM qui a remporté le 1er prix grâce à sa voiture « ENSEM solar team ».

Treize équipes de différentes universités et écoles du Royaume ont participé. Elles ont été soumises à un cahier des charges contenant des spécificités techniques bien définies et un budget maximal de 90.000 DH. Le respect du cahier des charges a été un critère déterminant pour le jury.

Le jury était composé de Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN, Abderrahim Hafidi, directeur des énergies renouvelables au Ministère de l’Energie, Ahmed Baroudi, directeur général de la SIE, Karim Saoud, représentant de l’OCP et Karim Bouziane, directeur pôle Energies Renouvelables et Etudes Pétrolières à l’Université Internationale de Rabat.

En effet, le concours intervient «dans un contexte énergétique marocain, où il est nécessaire d’accompagner, de stimuler et d’encourager nos futurs experts qui contribueront grandement au développement de ce secteur,» nous explique Badr Ikken.

«Nous voulons faire du Maroc un développeur et concepteur technologique et pas uniquement un consommateur technologique. L’objectif principal est effectivement de promouvoir la recherche sur les voitures solaires en particulier et les énergies renouvelables en général,» assure-t-il.

Au lieu de trois équipes gagnantes, le jury a sélectionné 2 équipes ex aequo pour le 3ème prix. Chacune des quatre équipes gagnantes s’est vu octroyer un chèque de 90.000 DH pour la réalisation de sa voiture.

- Le 1er prix, « ENSEM solar team», a été remis à huit étudiants de l’ENSEM de Casablanca dont quatre spécialisés en électricité et quatre en mécanique. Mehdi Laraki, lauréat 2012, en qualité de chef de projet du tramway de Casablanca à la multinationale Alstom, a mis son expertise terrain en gestion de projet au service de son équipe. Quand aux autres jeunes génies, ils ne sont qu’en 1ère année : Youssef Chadid, Ahmed Kousta, Hassan Salohi, Zakarias Zhaoui, Fouaf Briki, Iltess Jadid. Sauf Abdelkarim Mazigh, élève ingénieur en 2ème année.

- Le 2ème prix revient à l’FST de Tanger.

- Le 3ème prix à été décerné à l’FST Settat pour « Green Car » et l’EMI de Rabat pour « EMI SOLAR CAR ».

Par ailleurs, les 9 équipes restantes ne repartent pas perdantes. Elles ont la possibilité de participer à la course de septembre, à travers la recherche d’autres moyens de financement comme le sponsoring.

En effet, le challenge ne se termine pas là. Une 2ème partie est attendue à Marrakech en septembre. Il s’agit d’une course à dimension internationale de 75 km, de Marrakech à la ville verte de Benguerir, qui impliquera des voitures solaires marocaines et étrangères. De surcroît, des ateliers de deux jours (la veille et le jour même de la course), autour de l’énergie solaire, des voitures solaires et des applications solaires seront organisés à l’université Cadi Ayyad de Marrakech. Parallèlement, des ateliers complémentaires auront lieu à l’université Mohamed VI de Benguerir.

Lire la suite sur medias24.com

 

A voir
Les énergies renouvelables à la faculté polydisciplinaire de Ouarzazate Sous le soleil de Ouarzazate grandit la spiruline "C'est la matière grise qui permettra à Ouarzazate de réussir le défi de son développement"

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :