Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

revue du web

Ouarzazate : des vols quotidiens dès le 15 juin prochain

Vu sur : leconomiste.com / Par : Fatiha NAKHLI

La nouvelle venait de tomber mardi 20 mai. Le ministère de l’Economie et des Finances vient enfin de parapher la convention pour le renforcement de la desserte aérienne d’Ouarzazate

Six mois tout de même après l’accord de partenariat signé à la fin de 2013 entre la Royal Air Maroc (RAM), le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa (CRSMD), la Direction régionale des collectivités locales (DGCL), le ministère de l’Équipement et du Transport, et celui de l’Économie et des Finances. Ce retard était dû aux termes de la convention qui ne convennaient pas aux responsables du ministère des Finances. Une nouvelle reformulation a ainsi été faite. Selon le ministère, l’Etat doit soutenir la Région dans le cadre du renforcement du rôle de la région afin qu’elle puisse elle-même développer la ligne aérienne. Ce n’est pas à l’Etat de verser directement cette subvention à la compagnie nationale. Désormais, la RAM va desservir Ouarzazate avec sept vols quotidiens par semaine dont deux pour Zagora et ce, à partir du 15 juin prochain, nous annonce-t-on du côté du CPT Ouarzazate. Le prix du billet aller-retour Casa-Ouarzazate sera de 1.200 DH. Actuellement, ce sont 3 vols tardifs par semaine à des tarifs élevés, à partir de 1.800 DH pour une trentaine de minutes de vol. La nouvelle tombe à point nommé pour une région encore tributaire de l’aérien, et dont le manque de connexions bloque la bonne marche des affaires.

Las d’attendre une solution qui n'arrivait toujours pas, les producteurs de cinéma, notamment «K Films», avaient manifesté leur mécontentement à travers une «lettre ouverte à qui de droit» publiée récemment, afin d’exhorter le gouvernement à réagir. La société précise que pour des raisons de coût élevé, les productions anglaises et américaines avec lesquelles elle travaille sont obligées d’acheminer techniciens et acteurs via Marrakech pour continuer ensuite par route à travers le dangereux col du Tichka.

K Films qui a pour projets deux autres tournages qui démarrent en juin pour plus de 6 mois, envisage de construire un studio de tournage dans la région afin d’encourager le secteur et faire bénéficier la région de plusieurs tournages. «La réalisation de ces projets fait stimuler tous les secteurs de la ville, hébergement, restauration, commerce… et main-d’œuvre. En plus de la mise en valeur de la culture et l’image de la ville et du Maroc», souligne K Films.

Lu sur www.leconomiste.com

 

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :