Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

tribune libre

Le désenclavement aérien de Ouarzazate est en cours : et maintenant, on fait quoi ?

  • Écrit par Eric Anglade

Aéroport de Ouarzazate par A. Azizi

Mise à jour au 12 décembre 2014 : l'arrivée sur Ouarzazate du premier vol de la compagnie Air Europa depuis Madrid vient confirmer le désenclavement aérien de la ville et de toute la région Sud Est. La manière de faire revenir les touristes sur Ouarzazate demeure cependant toujours en question et le débat n'a toujours pas été posé au grand jour et de manière collective. Une fois passées les gesticulations publicitaires, la réalité s'impose : rien n'a changé dans le tourisme à Ouarzazate.

 

L'annonce de la mise en oeuvre à partir du 15 juin prochain des liaisons aériennes quotidiennes entre Casablanca et Ouarzazate est une vraie bonne nouvelle qu'il convient de saluer à sa juste mesure.

Non seulement les vols de la Royal Air Maroc seront proposés à des prix raisonnables, 1.200 Dhs l'aller et retour, mais les horaires de départ, 21.30 depuis Casablanca et 7.30 depuis Ouarzazate, vont faire oublier de mauvais souvenirs à de nombreux voyageurs. La ville de Zagora se verra aussi desservie deux fois par semaine et la perspective d'une liaison Marrakech - Ouarzazate est en discussion avancée.

Ce désenclavement aérien est le fruit d'un partenariat signé en septembre 2013 entre la Royal Air Maroc, le Ministère de l’équipement et des transports et la région Souss-Massa-Drâa et qui prévoit le subventionnement de la ligne aérienne. Il aura ainsi fallu attendre plusieurs mois, la pression de la presse marocaine et une lettre ouverte de producteurs de cinéma pour qu'enfin l'accord se mette en place, venant ainsi parachever avec succès le lobbying mené depuis plus d'un an par les acteurs publics de Ouarzazate, municipalité et Conseil Provincial du Tourisme en tête.

Les touristes seront-ils au rendez vous ?

Les professionnels du cinéma, activité en plein essor actuellement sur Ouarzazate, les intervenant du chantier de la centrale solaire Noor ou bien les amoureux de Ouarzazate seront pleinement ravis. Et les touristes ? Seront-ils au rendez vous ? Viendront ils remplir ces avions ?

La question reste en suspens et il faudra attendre la fin de la saison touristique 2015 pour tirer un bilan sérieux car à ce jour, et si l'on veut bien voir la situation avec sincérité, la réponse n'est pas évidente tant le principe même du subventionnement d'une activité économique, ici le transport aérien, semble indiquer qu'à la source, il y a bel et bien un problème économique : la ligne Casablanca - Ouarzazate n'est pas rentable. Et si la ligne n'est pas rentable, c'est qu'elle n'attire pas assez de clients.

"Qui bloque la connexion aérienne d'Ouarzazate ?" titrait le journal Leconomiste en date du 16 mai 2013. La question ne serait-elle pas plutôt : pourquoi les avions ne se remplissent pas ?

L'Observatoire du tourisme nous livre des éléments de réponse inquiétants : la durée moyenne de séjour des touristes étrangers à Ouarzazate au premier trimestre 2014 a été divisée par deux comparativement avec la même période de l'année 2010. Sur cette même période, le nombre de nuitées à certes augmenté de 3% mais le séjour de touristes étrangers a baissé du même chiffre de 3% (le nombre de nuitées des résidents ayant augmenté de près de 6%).

Quelle est la priorité d'action pour inverser la tendance ?

Le défi reste entier : comment faire revenir les touriste étrangers ? Et maintenant que le désenclavement aérien est acquis, quelle est la priorité d'action pour renverser la tendance ?

Les avis sont partagés. Les responsables locaux du tourisme misent sur l'investissement afin d'augmenter le nombre de lits et restent convaincus que la promotion de Ouarzazate dans les salons touristiques professionnels suffira pour séduire le touriste. D'autres considèrent que la réponse doit reposer sur la diversification de l'offre touristique locale, l'amélioration de la qualité de l'offre et la modernisation de la promotion.

Là encore, la question est en l'air.

A découvrir : Le renouveau du tourisme passe aussi par le renouveau de sa gouvernance

Le marché touristique étant devenu si concurrentiel, au sein même du Maroc entre les différentes villes ou entre les pays, ne pas se tromper de réponse relève d'un enjeu vital pour Ouarzazate.

Voilà un bon thème de débat public qui mériterait d'être lancé de manière participative car sur le domaine du tourisme comme sur tant d'autres secteurs de nos sociétés humaines d'aujourd'hui dans ce monde en pleine transformation, c'est sans aucun doute de l'intelligence collective que sortira la meilleure des réponses.

Voir tous les articles "Tribune libre"

A découvrir

Lettre ouverte de professionnels du tourisme de Ouarzazate

رسالة مفتوحة من مهنيي قطاع السياحة بورزازات

Il faut un nouveau départ pour le tourisme à Ouarzazate

ورزازات في حاجة إلى انطلاقة جديدة

Renouveler le tourisme pour le rendre locomotive du développement durable de la région du Sud-Est

المجلس الجهوي لسوس ماسة درعة يلتزم من أجل تجديد قطاع السياحة

 

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :