Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

tribune libre

Emmanuel Macron, la voie du milieu pour la France

  • Écrit par Eric Anglade

Voir de loin la France et l’aimer, c’est ressentir en soi les tourments qui la traversent. Être de France, et se voir ainsi de loin, c’est discerner la globalité qui nous résume, cet être collectif que nous sommes ensemble, un parmi les autres dans cette communauté humaine elle aussi bouleversée par de similaires angoisses face à ces défis communs qui tous nous impliquent. Vivre la France au-delà de ses territoires, c’est comprendre que ce qu’elle est et devient ne concerne pas seulement les seuls françaises et français, mais concerne le monde.

A l’orée de ce moment démocratique, la France est plus que jamais auparavant saisie par le doute quant à la justesse du chemin qu’elle doit emprunter. L’humeur du jour présent est maussade et l’avenir laisse entrevoir des violences encore plus grandes en nous comme de partout dans le monde. Les raisons s’affrontent pour dire le vrai et les sincérités sont entières, comme radicalisées, au point que la compétition des choix fasse monter une tension délétère qui laisse présager de profondes fractures au sein de la société, d’impossibles réconciliations et d’inévitables confrontations.

L’heure est grave pour la France comme pour le monde, d’une gravité propre à ces instants rares où l’essentiel est en jeu, comme ces points de crise où les systèmes perdent équilibre, ces carrefours où les époques se succèdent.

L’heure est grave pour cette France torturée par le doute alors qu’arrive ce moment crucial de son existence où deux choix majeurs sont en possibilité devant elle et qu’ainsi illustrés par l’ensemble des candidats en lice pour l’élection présidentielle se décident dans quelques jours la France de demain avec l’Europe et la France de demain avec elle-même.

L’Europe, le laboratoire d’une humanité mature

De tous les candidats, Emmanuel Macron est le seul à ne pas entrer en conflit avec l’Europe, à ne pas lui faire porter la responsabilité de nos échecs et à exprimer qu’en effet l’Europe est une nécessité. Et l’Europe est une nécessité pour l’unique raison que s’y expérimente ce qu’un jour lointain sera notre humanité : un collectif mature, performant de ses singularités mises en résonance, parfaitement éthique et équitable. Propre, généreux, sage.

Nous, l’Europe, sommes ce laboratoire et la seule harangue qui convient en 2017 serait de se retrousser les manches, non pas pour se la jouer bras de fer avec nos co-équipiers, mais pour améliorer au plus vite ce qui doit l’être. Et pour la France, le constat s’impose : qu’elle grandisse, pour faire grandir ensuite l’Europe. Et non pas l’inverse. Non pas dire que nos problèmes sont de la faute de l’Europe, de la faute des autres. Non pas refuser ce service rendu à notre humanité.

Le temps est venu pour la France de changer sa manière de grandir, loin des anciennes méthodes où alors avaient sens la radicalité des idées, l’affrontement des raisons, le rejet des uns face aux autres. Il en va de l’être collectif France que nous sommes ensemble comme de l’être individuel que nous sommes chacun d’entre nous : les antagonismes qui font vertiges, les addictions qui aveuglent, les traumatismes qui hantent nos cheminements vers le jour nouveau, tout de ça, qui est ce que nous sommes, se répétera en boucle et nous refusera la croissance tant que nous n’aurons pas modifié notre manière d’être.

L’hypothèse du mieux mérite d’être enfin mise en oeuvre

Emmanuel Macron porte comme hypothèse à notre réflexion, et à notre choix citoyen, une nouvelle manière de faire vivre en France la politique, c’est-à-dire une nouvelle manière de faire dans la direction et la gestion des affaires collectives. Cette hypothèse dépasse les réflexes d’antagonismes et élabore une société humaine où l’intérêt général aurait pour matrice la synthèse de nos différenciations.

Cette hypothèse dessine une forme de nous où la bienveillance serait enfin la règle, où l’intelligence collective ne serait plus binaire. Cette hypothèse fait voir la fulgurance radieuse d’une diagonale qui relierait les contraires et donnerait enfin espace et autorité à l’expression d’une France plurielle et d’un peuple arc-en-ciel.

Cet art d’être collectif, c’est l’art d’être en position d’équidistance entre les extrêmes, au point d’excellence d’où s’entend le concert de tous les autres points, c’est l’équation d’équilibre entre les tensions, c’est là où la radicalité se transforme en onde, là où l’animosité s’apaise, la méfiance devient confiance.

Ce choix porté par Emmanuel Macron, celui d’une Europe assumée en raison de l’enjeu qu’elle porte vis-à-vis du reste de l’humanité et celui d’un collectif rendu harmonieux en raison de la puissance transformatrice de la paix en soi, soi-individuel et soi-collectif, c’est une méthode pour faire grandir la France, et cette méthode n'a jamais été encore essayée.

Pour engager cet essai, ce dont la France a besoin n’est pas d’un nouveau chef mais bel et bien d’un alchimiste apte à mettre en mouvement les talents multiples qui la composent pour qu’enfin s’épanouisse la fleur d’un âge mur et s’entende en elle, et bien au-delà, sa couleur et sa voix qui ont tant à dire et à faire pour l’humanité.

Emmanuel Macron n’est pas l’homme providentiel qui rendra réels nos rêves d’enfant, il n’est pas le protecteur de nos cavernes, ni le rédempteur de nos médiocrités et de nos égos contrariés. Il est juste celui qui, au bon moment comme au bon endroit, un parmi nous, a pour mission de faire résonner dans notre France la note du milieu.

Cette perspective mérite l’essai.

La France portera alors pour elle-même comme pour le monde un visage et des usages vraiment nouveaux.

 

 

Voir tous les articles "Tribune libre"

Soutenir almaouja.com

A Découvrir

- Le page facebook officiel du Mouvement En Marche Maroc

- Le site officiel du Mouvement En Marche

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne

 

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :