Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

Le Centre Saghrou, le premier think tank régional du Maroc

  • Écrit par La rédaction

Le 30 décembre 2012 va se tenir à Kelaa M'Gouna la réunion de lancement d'une initiative innovante qui vise à soutenir le développement de la région Sud Est. Le Centre Saghrou pour les études et la communication se propose en effet d'être le lieu du regroupement des expertises et des compétences au service du développement du territoire régional. Véritable "think tank" de la région Sud Est, la création du Centre Saghrou sera une grande première au Maroc puisque cette initiative va chercher à réunir et mettre en coopération toutes celles et ceux qui, au Maroc ou à l'étranger, ont un lien à avec cette région et portent le rêve de son avenir radieux. Elhoussaine Ouhlisse est originaire de la région et vit en France. Il est l'un des initiateurs de ce projet et répond aux questions d'almaouja.com


Elhoussaine OuhlisseAlmaouja.comVous organisez le dimanche 30 décembre à Kelaa M’Guna une réunion pour la création du Centre Saghrou pour les études et la communication. Pouvez-vous nous expliquer qui constitue le Centre Saghrou, les raisons qui vous ont poussées à lancer une telle initiative ainsi que l’historique de sa mise en place ?

Elhoussaine Ouhlisse - Tout d'abord, je remercie Almaouja qui me donne l'opportunité de m'adresser à son large public, majoritairement constitué d'intellectuels de la région Sud Est ou de personnes installées dans ce territoire ou tout simplement de personnes qui s'intéressent au devenir de la région.

Le Centre Saghrou pour les Études et la Communication est porté par des femmes et des hommes, comme ceux que je viens de décrire plus haut, qui souhaitent assister à une transformation positive de notre territoire régional. Ce groupe de personnes qui s'est réuni autour du projet au fur et à mesure de son développement s'apparente à un réseau de compétences éparpillées dans le royaume et ailleurs.

L'idée première qui a réuni les fondateurs du projet, à qui je rends un grand hommage, est une envie, et puis une volonté partagée de rendre service à ce territoire où nous étions nés, où nous avions fait nos études et que nous visitons de temps en temps. Ce territoire commun, nous le voyons immobile en quelque sorte depuis notre départ ou depuis des années si on y réside encore.

Quant à l'historique, je ne veut pas couper l'herbe sous les pieds de mes amis qui feront la présentation le 30 décembre aux élus, députés, autorités locales ainsi qu'aux acteurs de la société civile convoqués pour l'occasion. Tout ce que je peux dire est que l'idée a fait un bon chemin avant de se mettre sur les rails avec concertation entre les acteurs et de manière très participative.

Notre initiative et notre volonté d'agir s'inscrivent dans le projet de régionalisation avancée du Maroc.

Le Think Tank de la région Sud Est

Almaouja.comQuels sont les missions et les objectifs du Centre ?

LO - Nous nous sommes fixés quatre axes de réflexion représentant les défis auxquels ce territoire faisait et fait toujours face. La problématique du développement liée à l'enclavement et le rayonnement peu adéquat, les défis du développement humain et du développement durable, le rayonnement culturel et la conservation du patrimoine local qui constitue un grand atout et enfin l'implication des élites pour relever les défis. De ce fait, les actions du Centre Saghrou devront être en phase avec ces défis tout en essayant de trouver des débuts de solutions en accompagnant avec l'expertise des compétences que recèle le Centre, en évaluant et diagnostiquant de façon concertée ce qui a failli, en conseillant de nouvelles pistes de réflexion.

Le but essentiel est d'être une force de proposition neutre et objective qui aiderait au façonnage des actions publiques avec concertation et de manière participative. Le Centre a pour vocation de devenir le "Think Tank" de ce territoire. Un Think Tank porté par les habitants et les intellectuels issus du territoire pour le devenir de ce dernier.

Almaouja.comQuel est l’agenda 2013 du Centre ?

LO - Notre premier objectif sera la recherche de partenariats et l'organisation de notre première Université d'été en août 2013. J'appelle ici les autorités et le secteur privé à nous soutenir dans nos actions qui ont pour intention d'améliorer le positionnement et la rayonnement de cette région Sud Est qui ne cesse de se vider de sa matière grise. Nous devons tous relever le défi d'inverser cette tendances et de créer des appels d'air en tout genre.

Almaouja.com Comment le Centre va-t-il opérer en région Sud Est avec les acteurs locaux ? Quelle sera votre méthode de travail ?

LO - Un tel Centre est une nouveauté dans la région. Nous privilégions donc la concertation, l'explication, la pédagogie. Je pense que les acteurs locaux gagneraient beaucoup à soutenir notre initiative qui vise à mettre la région à niveau grâce au soutien engagé des personnes issues de ce territoire, jeunes pour la plupart, et qui portent en eux un vrai projet pour son développement et son rayonnement au niveau national et international.

Dans les environs de Kella M'Gouna
Almaouja.comQu'attendez-vous de la réunion de Kelaa M’Gouna ?

Nous attendons l'écoute, la compréhension et l'intérêt. Je pense que notre exercice de pédagogie doit commencer à Kelaa Mgouna. Ensuite, selon les demandes, nous irons exposer le projet dans les différentes provinces de la région Sud Est, ce territoire que nous voulons prospère, innovant, rayonnant et lieu de développement économique, humain et durable à la fois. Quant à nous, en regard de nos compétences respectives, nous ne voulons que servir ce territoire qui nous est cher.

Réunion le dimanche 30 Décembre 2012 à 14H00
Salle Municipale, Kelaa M'Gouna

A découvrir :

"Ouarzazate peut devenir la capitale de l'économie verte"

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :