Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

Au bord du lac de Ouarzazate, El Hara, le village cinéma

  • Écrit par Abdeljalil Didi
  • Affichages : 11141

Douar El Hara près de ouarzazate

Le douar El Hara se situe à 25 km de Ouarzazate sur la route qui mène à Skoura. Comme de nombreux autres villages des environs, ses habitants ont du le quitter dans les années 1970 suite à la contruction du barrage et donc la création du lac El Mansour Eddahbi. Ainsi laissé vide et comme abandonné, le village a depuis peu repris une forme de vie par l'accueil dans ses murs en pisé de différents tournages cinématographiques. 

Elhara est un village submergé par les eaux du lac Elmansour Eddahbi. Ses vestiges et sa position ont séduit les producteurs de films qui l’ont converti en un lieu de tournage cinématographique. L'association Amal El Hara pour le développement et la conservation du patrimoine a organisé une journée d’étude le samedi 4 mai 2013 en invitant les professionnels du tourisme et du cinéma pour réfléchir à la place du patrimoine architectural dans le développement durable de la région.

C’est une initiative locale qui vise à promouvoir les potentialités cinématographiques et touristiques de la région et à sensibiliser les anciens habitants d’El Hara à la conservation de leur patrimoine architectural, notamment les maisons non submergées par les eaux. Cette activité a été une occasion pour redécouvrir le village et son histoire.

Différents invités ont assisté à cette journée : les représentants de l’Institut des métiers de cinéma à Ouarzazate, les étudiants de la Faculté poly disciplinaire de Ouarzazate, les élus locaux, les jeunes de la région… Les débats ont abordé les contraintes de tournage de films et les possibilité de développer ce secteur à l’échelle locale dans une perspective de développement durable.

Mohamed Essalah Koris par A. AziziPour M. Mohamed Essalah Koris, président de l'Association Amal El Hara pour le développement et la conservation du patrimoine, a salué la présence des personnes invitées et la coopération des tous les partenaires notamment le conseil communal et les autorités locales. Pour lui, « le cinéma a permis de faire revivre le village d’El Hara grâce à la reconstruction de tout le village qui était en ruine ». Il a également rappelé que l'Association Amal El Hara, créée en 2010, a pour mission de conserver l’histoire et généralement tout le patrimoine du douar. « Nous sommes conscients de la richesses de nos origines. Il nous appartient alors de l’investir durablement dans les secteurs touristiques et cinématographiques. Notre patrimoine ne peut être réduit à de simples objets. C’est aussi un ensemble de valeurs que nous devons garder et partager avec les étrangers » souligne-t-il.

M. Koris a également appelé à mettre en place des stratégies claires en matière de réhabilitation et de sauvegarde du patrimoine local dans toutes ses dimensions afin de s’en servir à bon escient dans les secteurs de tourisme et du cinéma.

A découvrir :

- Le site de l'association El hara

  • ouarzazate-hara-00.jpg
  • ouarzazate-hara-01.jpg
  • ouarzazate-hara-02.jpg
  • ouarzazate-hara-03.jpg
  • ouarzazate-hara-04.jpg
  • ouarzazate-hara-05.jpg
  • ouarzazate-hara-06.jpg
  • ouarzazate-hara-06a.jpg
  • ouarzazate-hara-09.jpg
  • ouarzazate-hara-09a.jpg
  • ouarzazate-hara-10.jpg
  • ouarzazate-hara-11.jpg
  • ouarzazate-hara-12.jpg
  • ouarzazate-hara-13.jpg
  • ouarzazate-hara-13a.jpg
  • ouarzazate-hara-14.jpg
  • ouarzazate-hara-15.jpg
  • ouarzazate-hara-16.jpg
  • ouarzazate-hara-17.jpg
  • ouarzazate-hara-18.jpg
  • ouarzazate-hara-19.jpg
 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :