Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

A la Faculté de Ouarzazate, l'intelligence se met au service des territoires

  • Écrit par La rédaction
  • Affichages : 8053

Séminaire à la Faculté de Ouarzazate par A. Azizi

Un séminaire sur l'intelligence territoriale s'est déroulé les 7 et 8 mai 2013 à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate dans le cadre de la coopération avec l'Université de France Comté. Ce séminaire est une des étapes d'un programme de  travail initié depuis 2008 entre les deux établissements universitaires et qui vise à accompagner le développement durable de la région de Ouarzazate.

Mohamed Oudada, enseignant en géographie depuis 2007 à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate, est l'initiateur et l'animateur de ce chantier de recherche. Titulaire d'une thèse à l'Université de Provence, il s'est très tôt intéressé à la manière dont la Faculté pouvait servir le développement de Ouarzazate, c'est à dire comment les outils et les démarches scientifiques pouvaient être mobilisés pour aider concrètement cette région aride et défavorisée à bien des égards mais pourtant porteuses d'atouts singuliers non encore ou très mal exploités. Face à ce défi, deux axes de recherche ont été retenus : le développement touristique et la valorisation des produits des terroirs.

Mohamed Ouadada à la Faculté de Ouarzazate par A. AziziDès le lancement de cette coopération franco-marocaine, des étudiants de Franche comté sont venus ici rejoindre les étudiants de la filière tourisme de la faculté pour réaliser une enquête sur un territoire pilote, un commune montagneuse à 60 km de Ouarzazate, et ainsi identifier comment un tourisme écologique pouvait se mettre en place et comment il convenait de mieux valoriser les atouts du territoire. Cette étude aura ainsi permis de diagnostiquer les forces et faiblesses du territoire et de fournir toute une série de recommandations pour l'amélioration des politiques de développement.

Cette année, les étudiants marocains ont réalisé une nouvelle étape visant à mettre à jour la perception que les touristes ont des territoires qu'ils visitent et la perception que les habitants de ces territoires ont des touristes de passage. Cette étude s'est d'abord concentrée sur la commune de Telouet pour ensuite couvrir toute la province de Ouarzazate. 1200 questionnaires ont ainsi pu être remplis lorsque les étudiants se sont rendus sur le terrain pour recueillir les avis. Ce séminaire avait précisément comme objet de former les étudiants au dépouillement des questionnaires pour permettre l'analyse complète des donnés récoltées et alors assurer l'élaboration de propositions concrètes propres à améliorer l'organisation du tourisme.

Jean Jacques Girardo à la FPO par A. AziziCette étape de formation est animé par Jean Jacques Girardo, enseignant d'économie et de développement territorial à l'Université de Franche Comté et coordonnateur d'un groupe de travail international sur l'intelligence territoriale.

L'intelligence territoriale, c'est l'intelligence collective qui s'organise sur un territoire pour travailler à son développement durable. Ce concept est nouveau au Maroc et pas si vieux que cela en France puisque ces pratiques n'ont été abordées qu'à partir de 1998. La mise en oeuvre de cette intelligence territoriale vise avant tout à guider et à étayer l'action des acteurs du territoire, depuis les décideurs jusqu'aux habitants eux mêmes qui ne sont ainsi plus considérés comme des simples utilisateurs passifs des services fournis par la collectivité mais bien comme des co-concepteurs et des co-animateurs des démarches publiques.

L'étudiant, le chercheur et l'établissement universitaire dans sa globalité se positionnent alors au service du territoire qui les accueille dans une fonction de médiation, de facilitateur entre tous les acteurs de ce même territoire.

Comprendre avec finesse les réalités souvent complexes des problèmes

La reconnaissance et l'usage de cette intelligence territoriale permettraient en effet aux décideurs de Ouarzazate de mieux calibrer leurs politiques pour les adapter aux besoins réels des populations et surtout pour élaborer des réponses pertinentes et efficaces aux problèmes rencontrés dans les territoires. La crise du tourisme qui traverse la région de Ouarzazate devrait ainsi pouvoir bénéficier de cet apport scientifique propice à une compréhension plus fine d'une réalité forcément complexe.

En effet, la crise de ce secteur économique majeur pour la région Sud Est du Maroc est plus l'expression d'une mutation profonde des moeurs touristiques et d'une non adaptation des opérateurs à ces transformations qu'une simple dépression accidentelle et temporaire. Le monde change, les attentes des voyageurs évoluent, les dispositions des populations d'accueil elles aussi se modifient. Face à ce chambardement difficile à saisir et à comprendre, la rigueur et la précision des approches scientifiques peuvent devenir un atout de taille pour qui saura l'accepter et s'en servir.

La faculté de Ouarzazate par A. Azizi

Il reste donc à espérer que ces études universitaires, ce travail commun entre étudiants et chercheurs français et marocains, seront utilisées par les décideurs locaux. Sans doute faudra-t-il prévoir un processus d'accompagnement de ces mêmes décideurs afin qu'ils s'ouvrent à cette nouvelle approche qui rejoint l'usage aujourd'hui encore balbutiant de la démocratie dite participative, c'est à dire de la participation des habitants à l'élaboration des politiques publiques de leur territoire.de vie.

Le Conseil régional de Franche Comté, via son service de coopération internationale dirigée par Mme Garnier, soutient l'ensemble de ces recherches et fort heureusement les a inscrit dans le long terme. L'objectif visé est en effet rien de moins que la mise en place, au sein de la FPO, d'un observatoire territorial, sorte d'unité permanente d'étude et de recherche sur les problématiques des territoires qui fonctionnera aussi comme le point d'insertion de la Faculté et donc de l'ensemble des territoires de la région de Ouarzazate dans le réseau international qui se préoccupe de l'essor de l'intelligence territoriale.

Cet observatoire territorial serait une grande première pour le Maroc qui verrait Ouarzazate se placer en position pionnière en ce domaine.

A ce stade, il convient de former les étudiants à ces pratiques et de montrer à tous les acteurs de la vie et du développement des territoires ce qu'il est concrètement possible de faire pour améliorer le tourisme et la valorisation des produits des terroirs. Un premier pas prometteur qu'il convient d'encourager et de suivre dans la durée. C'est pourquoi almouaja.com diffusera prochainement les conclusions complètes de ces études.

En savoir plus

- le site du groupe de recherche : www.inteligence-territoriale.eu

- Le site officiel de la région France Comté

 

 

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :