Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

Les Petits Débrouillards de passage à Ouarzazate

  • Écrit par Abdelelah Bourzik
  • Affichages : 6669

Formation à l'environnement par les Petits Débrouillards par A. Azizi

Dans la foulée du premier forum international sur l’éducation environnementale et le développement durable en milieu scolaire organisé le 15 mai 2013 à Ouarzazate par la délégation de l’Education nationale et MASEN, l'association marocaine des petits débrouillards (AMPD) a animé un atelier de formation destiné à une trentaine d'enseignants animateurs des clubs environnementaux au sein des établissements scolaires. Monsieur Bader Jtait, directeur adjoint de l’AMPD a accepté de répondre aux questions d’almaouja.com.

Almaouja.com - Quelle est la raison de votre présence à Ouarzazate ?

BJ - Nous sommes ici à Ouarzazate en réponse à l'invitation des organisateurs de ce forum, à savoir la délégation de l’Education nationale de Ouarzazate et l’agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN ). Notre présence s’inscrit dans un programme d’activité complémentaire aux travaux du forum qui consistait à animer un atelier de formation au profit d'une trentaine de professeurs, animateurs des clubs environnementaux au sein des établissements scolaires.

Almaouja.com - Quel est l'apport de votre association dans les travaux du forum ?

BJ - Nous venons pour compléter les travaux lancés durant les deux premiers jours du forum. Notre apport consiste à assurer le volet pédagogique de ce forum. Nous sommes là durant trois jours pour accompagner, former et outiller les enseignants et les enseignantes par de nouvelles méthodes sur l’éducation à l’environnement et le développement durable à travers notre programme pédagogique qui s’inscrit parfaitement dans la thématique du forum.

Almaouja.com - Pensez vous que cette période de trois jours soit suffisante pour évaluer l'impact de ce soutien pédagogique apporté à ces enseignants et enseignantes ?

BJ - Assurément pas du tout, mais nous sommes tous conscients que ce n’est que le début d’un programme cadre qui va se poursuivre dans le temps par d’autres activités similaires. C’est notamment un premier pas pour les activités qui visent l’encadrement et l’outillage au sein des clubs d’environnements. Ce processus se poursuivra dans les années à venir. Nous planifions déjà la deuxième édition de ce forum et nous avons bien noté les recommandations des participants afin de préparer un nouveau programme pédagogique qui répondent mieux aux attentes ainsi exprimées.

Notre intention est d’assurer une qualité optimale de formation qui permettra aux différents acteurs d’atteindre leurs objectifs dans leur club environnement. Donc en effet, trois jours ce n’est d'un début, et les mallettes pédagogiques que nous avons distribuées aux participants ne sont là encore que le début d'une restructuration des clubs d’environnement.

Bader Jtait à Ouarzazate par A. AziziAlmaouja.com - Parmi les propositions et les recommandations faites par les participants en clôture des travaux de l’atelier, il y avait l'idée pertinente de créer le noyau d’un réseau provincial des clubs d’environnement, dans la perspective de son élargissement au niveau national, pour ainsi créer une base de données unifiant les méthodes et les démarches de tous ces clubs. Que pensez vous de cette idée ?

BJ - J’ai bien aimé l’idée de créer ce réseau car cela va permettre en premier lieu de mieux soutenir les meilleures initiatives et de favoriser entre tous un travail en réseau. Le plus important est en effet de créer une plate-forme pour le partage d'expériences entre les membres de ce réseau. A ce stade, j'estime qu'il est plus pertinent de commencer par un établir réseau pilote au niveau de la province de Ouarzazate et ce afin de permettre l'évaluation de nos premiers pas avant de nous lancer au niveau national.

Almaouja.com - Pourquoi ne pas créer un réseau local qui s’occuperait en priorité de l’énergie solaire en écho à ce qui se passe dans notre région avec le lancement de la première station de cet énergie ?

BJ - Comme je disais, ce n’est que le démarrage. Nous aurons le temps à l’avenir pour travailler plus précisément sur des thématiques bien définies, notamment la thématique qui concerne en premier lieu la région de Ouarzazate avec l’énergie solaire. Avec le lancement de la centrale, nous devons nous investir dans cette thématique de l’énergie solaire sur trois niveaux. Bien évidemment au niveau des clubs d’environnement où j’ai pu voir combien les enseignants et enseignantes ont une vraie volonté de travailler en réseau. Le deuxième niveau concerne l’implication de notre partenaire MASEN qui va produire une matière première sur laquelle nous pourrons travailler. Le dernier niveau est l’implication de la délégation de l’Education nationale dans cette même dynamique.

Almaouja.com - Justement, quel est le concours fourni par la délégation pour la tenue de cet atelier de formation ?

BJ - Le rôle de la délégation est capital dans cet atelier. Il faut savoir que les bénéficiaires de la formation sont tous des enseignants qui viennent des trois cycles d’enseignement. Ce sont donc des fonctionnaires de l’éducation nationale. D’autre part, le rôle de la délégation est d’accompagner ce processus. Elle a ainsi contribué à créer un climat convivial et des conditions favorables pour que les bénéficiaires puissent participer activement aux travaux de l’atelier. C'est pourquoi je veux remercier Monsieur le délégué Mohamed Kziri et Monsieur Mustapha Ait Belkasse chef du département des activités pédagogiques au sein de la délégation, ainsi que Monsieur Boularam tout comme les autres personnes qui ont aidé de près ou de loin à la réussite de cette première expérience.

Almaouja.com - Est-ce que vous avez déjà identifier des projets concrétisant les apports théoriques que vous avez inculqué au participants durant les jours de formation ?

BJ - En terme pratique, pas encore, mais nous sommes sortis de cet atelier avec des idées que nous comptons soumettre auprès de MASEN et de la délégation pour les concrétiser par la suite.

Almaouja.com - Vous avez évoqué durant la formation le terme « plaidoyer ». Vous allez plaidoyer quoi et auprès de qui , et pour quelle raison ?

BJ - Justement c’est le fait de formuler des recommandations auxprès des autorités locales et les différents acteurs dans le domaine environnemental, pour dire en tant que citoyens responsables et actifs que nous pourrions être une force propositionnelle pour ainsi contribuer positivement et aider à l'émergence de nouvelles idées. 

Almaouja.com - Quelles seront les nouveautés que vous allez proposer pour votre prochaine participation à ce forum ?

BJ - Déjà nous souhaitons être parmi les participants à la deuxième édition du forum. Mais être ainsi présents, cela voudra dire proposer et apporter quelque chose de nouveau. A ce stade, nos idées demandent encore de la maturation mais il est certain que nous aurons des propositions à faire.

Almaouja.com - La présence permanente dans la région du Sud-est de Mme Safa Amal qui occupe le poste de conseillère membre du bureau exécutif au sein de l’AMPD ne favorise-t-il pas la création d’une antenne de votre association dans la région à l’instar de celle de Tanger et Casablanca ?

BJ - La création d’une antenne à Ouarzazate suscite bien notre intérêt en raison de l’identité environnementale qui commence à se dessiner pour la région. Il faut juste revoir notre démarche administrative vis à vis de nos statuts, car comme vous savez , notre association fait partie d’une organisation internationale. Nous sommes donc tenus de respecter d'importantes dispositions statuaires dans notre charte internationale des associations des petits débrouillards. La présence de Mme Safaa est un plus dans ce sens. Elle devrait être responsable de cette future antenne, pas simplement en tant qu'experte pour mener à bien les projets de l’AMPD mais plus encore, car elle sera responsable de l'état d'esprit de petits débrouillards avec la philosophie qui nous est propre et qui sera alors mise en oeuvre sur Ouarzazate.

Almaouja.com - Pour conclure, que voulez vous exprimer de plus ?

BJ - Je tiens à vous remercier déjà ainsi que tous les acteurs qui ont contribué à l’élaboration, à la mise en place et l’animation de ces journées qui s’inscrivent dans le cadre du premier forum international sur l’éducation environnementale et développement durable en milieu scolaire à Ouarzazate. Je suis très fier de ne pas être juste un formateur mais d’être plutôt un participant car j’ai ainsi pu bénéficier de beaucoup d’informations au travers cette formation destinée aux professeurs animateurs des clubs d’environnement au sein des établissements scolaires à Ouarzazate.

A découvrir

- Le site de l'Association marocaine des Petits Débrouillards

ورزازات تستضيف الملتقى الدولي الأول للبيئة و التنمية المستدامة بالوسط المدرسي

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :