Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

Anass Yakine quitte Ouarzazate et poursuit son tour du Maroc à pied

  • Écrit par La rédaction

 Anass Yakine à la casbah de Taourirte par A. Azizi

Almaouja.com - Comment s'est passé ton séjour à Ouarzazate ?

Parti le 25 novembre 2012 de Dakhla, Anass Yakine est arrivé dans la ville de Ouarzazate après avoir parcouru 1800 km à pied dans le cadre de son tour du Maroc. Aujourd'hui, il a repris la route pour Marrakech après un séjour d'une semaine à Ouarzazate où il a pu rencontrer de nombreux jeunes et ainsi partager son expérience et son rêve.

Anass Yakine - Je tire un très bon bilan de ce séjour à Ouarzazate. J'ai été chaleureusement accueilli par Mehdi et ses amis, tout comme par Jean Pierre et Zineb où j'ai été hébergé dans leur maison d'hôtes Dar Daïf. Avec eux, j'ai eu l'occasion de parler de la notion de voyage. Et puis il y a eu l’événement au CERKAS dans la casbah de Taourirt dont j'ai été très fier. C'est le meilleur événement que j'ai vécu durant mon voyage. Le cadre, l'atmosphère, les personnes présentes ... tout était très positif.

Almaouja.com - Tu as aussi rencontré les jeunes étudiants de la filière guide des espaces naturels ?

AY - Cela s'est très bien passé et je suis resté près de deux heures à discuter avec eux. Ils m'ont posé des questions très concrètes sur les conditions de la marche, sur les risques, la nourriture, le poids du sac à dos, les problèmes de l'eau. Ils ont déjà une idée préalable sur la marche et le voyage.

Anass Yakine à Ouarzazate par A. AziziAlmaouja.com - Qu'est ce qui intéressent tous ces jeunes que tu rencontres tout au long de ton voyage ?

AY - C'est toujours la question de la liberté. Concrètement, ils s'intéressent déjà au choix que j'ai fait au démarrage de mon aventure. Je leur ai dit que toute vie est un choix. J'ai fait moi même le choix de vivre ce que je voulais vivre. Et ce que je cherche à transmettre, c'est de pousser les personnes à se poser des questions sur le chemin de leur vie. J'essaye de les pousser à prendre leur vie en main.

On a tous grandit dans la même société marocaine et nous avons l'habitude de nous laisser guider par le seul destin. Et de là, trop de personnes croisent leurs bras et attendent ce qui va arriver. J'ai la conviction qu'il n'y a pas que le destin mais qu'il y a aussi et surtout le libre arbitre, ce pouvoir interne de se dire "je veux".

Et un jour je me suis dit : "je veux vivre".

Le destin a bien entendu sa place mais pas de manière aussi simple qu'on l'entend. J'ai donné l'exemple d'une personne croisée au Sahara et qui avait refusé de m'héberger. J'ai donc continué ma route et plus tard, j'ai rencontré une autre personne qui m'a très bien accueilli après m'avoir dit de suite "bienvenu". Mon destin était donc de rencontrer cette personne, et justement de me faire rejeter par la première. Généralement, les personnes abandonnent au premier coup.

Almaouja.com - Tu as déjà parcouru le tiers de ton aventure, as-tu déjà fait un bilan de ce que tu as appris ?

AY - Le voyage est à l'image de la vie. Pendant la traversée du désert, j'ai appris le silence et en tant qu'originaire de Casablanca où le silence est presque inexistant, cette découverte du silence est importante car c'est là le seul moment où l'on peut se découvrir soi-même. Le deuxième point que l'on découvre dans le désert c'est le sens de l'horizon, ce vide qui là encore permet de s'ouvrir à soi-même. Enfin, au désert, l'avancement est important, la nécessité de toujours avancer, tout le temps.

Après quand tu rencontres la montagne, c'est normal de monter et de rencontrer des difficultés. Et une fois qu'on arrive au sommet, c'est la récompense. Et là encore, c'est comme la vie, il y a toujours des obstacles mais il faut continuer pour aboutir à son rêve, à son objectif.

Almaouja.com - Tu n'as jamais voulu arrêter ce long périple ?

AY - Non jamais. Je prends toujours du plaisir car il y a toujours du nouveau. Même la fatigue, c'est une leçon pour moi. Plus je marche, plus je galère. Plus j'apprends, plus je me découvre. Plus je m'approche du centre de mon être,plus je mûris. Parfois je cherche la galère. J'ai récemment laissé ma tente et mon sac de couchage, et cela m'oblige à devoir rencontrer quelqu'un pour passer la nuit. C'est un nouveau défi et cela me fait quelques kilos de moins à porter.

Almaouja.com - Quel regard portes tu sur la société marocaine ?

AY - La société marocaine est trop immobile. On me demande parfois pourquoi je perds mon temps avec ce projet. Et pourtant, j'ai découvert que de nombreux philosophes ont parlé de la marche, du voyage, du chemin. Il y a quelque chose d'étrange à entendre ces moqueries.

Almaouja.com - Que prépares tu pour la suite ?

AY - J'aimerai faire ensuite le tour d'Europe en skate électrique. Je vais sans doute avoir des problèmes avec les visas mais je vais essayer car c'est ce que j'aime faire.

  • anas-yakine-ouarzazate-01.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-02.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-03.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-04.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-05.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-06.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-07.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-08.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-09.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-10.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-11.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-12.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-13.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-14.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-15.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-16.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-17.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-18.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-19.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-20.jpg
  • anas-yakine-ouarzazate-22.jpg

En savoir plus

- La page facebook d'Anass Yakine

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :