Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

actualités de la région

4Bac organise à Ouarzazate la 4ème édition des rencontres des clubs éducatifs

  • Écrit par Hakim Bouzraf

Le palais des congrès a accueilli le 15, 21 et 22 mars 2014 la 4ème édition des Rencontres des Clubs Educatifs organisée par l’association 4bac avec la participation de la Délégation de l’Education nationale d’Ouarzazate et la Ligue démocratique pour les droits de la femme ainsi que d’autres partenaires sous le thème « Communication et Ingéniosité ».

Cet évènement a permis aux lycéens d’Ouarzazate de confronter leurs connaissances en matière de culture générale lors de nombreuses compétitions entrecoupées d'activités culturelles variées.

Ces rencontres connaissent un succès perçant grâce aux efforts redoublés d’année en année de l’équipe 4bac qui a su réunir des intervenants de renom dans le domaine de l’éducation et de la communication. En effet environ 1500 personnes ont assisté réjouis à la cérémonie du samedi 22 mars.

A découvrir : En images : la 3ème édition des clubs éducatifs

Pour plus de détails Almaouja.com s’est entretenu avec le président de l’association 4BAC, Mohamed Aït Ichou.

Almaouja.com - Dans quel but organisez-vous ces rencontres ?

Mr Mohmed Aït Ichou : L’absence frappante de soutien et d’accompagnement des élèves est ma principale motivation. Ce genre d’activité mène l’élève à développer l’esprit d’équipe et de concurrence qui suscite en lui l’envie de réussir et lui permet d’échapper à la monotonie du quotidien tout en préservant une fraternité essentielle entre les lycées.

Almaouja.com - Selon vous, quelles sont les failles du système éducatif marocain ?

MAI - Personne ne peut nier que le système éducatif marocain souffre de plusieurs maux, d’ailleurs des rapports officiels mettent en exergue la détérioration alarmante de celui-ci. Je propose qu’on s’occupe principalement du professeur. Il faut lui redonner la valeur qui lui est due et le consulter lors des prises de décisions concernant les manuels scolaires ainsi que la pédagogie vu qu’il est constamment sur le terrain.

Il est important aussi d’encourager ce genre de clubs qui canalise l’énergie débordante des adolescents en soif d’activités parascolaires. C'est pour eux l’occasion de s’épanouir, de forger leurs personnalités et finalement d’acquérir un certain sens de responsabilité.

Almaouja.com - Nous savons tous que Ouarzazate accueille divers projets cinématographiques et touristiques sans que les revenus de ceux-ci soit employés, ne serait-ce que partiellement, pour le développement éducatif. Qu’en pensez vous ?

MAI - Soyons réaliste, c’est aux politiciens de mener ce combat en soumettant les propositions adéquates au Ministère de l’Education afin qu’il crée de nouvelles écoles et facultés pour les bacheliers de Ouarzazate. Ces derniers ont eux aussi un rôle crucial dans ce combat, ils doivent prendre conscience de leur pouvoir. En s’unissant, ils parviendront à faire entendre leur voix et éventuellement changer le cours des choses.

Le pilier de chaque nation est l’éducation et celle-ci ne passe pas à travers des festivals dont le budget exorbitant pourrait être employé d’une façon plus responsable tout en contribuant au dynamisme de la ville.

En savoir plus

- L’association 4bac organise la 3ème édition des clubs éducatifs

L'éducation, vecteur premier du développement de Ouarzazate

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :