Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

en images

La décharge municipale de Ouarzazate, un monde à part

. 18 novembre 2012
. Ouarzazate
. Écrit par : la rédaction
. Images : Abdellah Azizi

 

العربية

المطرح البلدي نقطة سوداء بورزازات


تسعى ورزازات لأن تكون مدينة خضراء. هذا الطموح يجسده تموقعها كمدينة رائدة في مجال الطاقة الشمسية في حين لا يرقى واقعها عموما إلى هذا المستوى. كما أنها تطمح أيضا لرفع شعار "مدينة بدون غاز ثاني أوكسيد الكربون". غير أن هذا الطموح المشروع ينحصر فقط في الخطابات الرسمية و لا يجد أي صدى على مستوى الواقع.


على مشارف ورزازات في اتجاه زاكورة


يتعلق الأمر بالمطرح البلدي لورزازات المتواجد بمجال جماعة ترميكت القروية و الذي لا يخضع لأية مراقبة أو تدبير. إلى جانب عواقبه الوخيمة على بيئة المنطقة بسبب الكم الهائل من الأكياس البلاستيكية التي تغزوا المناطق المجاورة، هناك إشكالية اجتماعية تلوح في الأفق. يتعلق الأمر بفئة اجتماعية تتوافد على المطرح و تستوطنه من أجل كسب قوتها اليومي. هذه الفئة مكونة إجمالا من أشخاص ينحدرون من أوساط فقيرة. أطفال و نساء و رجال جعلوا من النفايات التي تتخلص منها مدينة ورزازات موردا للعيش. البعض منهم اختار الاستقرار بالمطرح داخل أكواخ من البلاستيك و القصدير. و أغلبهم قدموا من مدن أخرى بحثا عن لقمة العيش. عملهم اليومي يكمن في جمع المواد القابلة للتدوير و إرسالها بعد ذلك إلى مصانع بمدينة الدار البيضاء.
أما البعض الآخر فهم من ضواحي مدينة ورزازات. أغلبهم يمتهنون الرعي. فقد دفعهم الجفاف إلى توجيه قطعانهم نحو هذه النقطة السوداء. حيث تلتهم الماشية كل ما تجده أمامها من نفايات مما يعرضها للاختناق و النفوق بسبب المواد الكيماوية و السامة. أما أطفال الأحياء المجاورة، فهم يرتادون المطرح بحثا عن مواد مصنوعة من الألومنيوم أو النحاس. هذه الفئة من الأشخاص تعاني الإقصاء الاجتماعي لتجد نفسها أقرب إلى هذه النفايات التي تتخلص منها المدينة.


تشويه صورة المدينة


لا شك أن المطرح البلدي لورزازات يمس بكرامة فئة اجتماعية تعاني الهشاشة. كما أنه يلحق ضررا بصورة المدينة عموما. جدير إذن بالفاعلين المحليين الالتفات إلى هذه الإشكالية البيئية و الاجتماعية لأنها تشكل نقطة ضعف إضافية للسياسة السياحية بمنطقة الجنوب الشرقي علما أن جميع السياح المتوجهين إلى زاكورة يصطدمون بمنظر مقرف من الأكياس البلاستيكية التي تغطي جنبات الطريق الوطنية رقم 9. وهذا ما يضفي على التطرق لهذه الإشكالية طابعا استعجاليا.
و في انتظار التفاتة محتملة من طرف المسئولين و المنتخبين المحليين، يعيش أشخاص داخل مجال جماعة ترميكت و بعيدا عن الأنظار معاناة يومية و سط أكوام من النفايات و أسراب الذباب و الروائح النتنة التي تتبعت من مطرح عمومي يؤرق ساكنة و زوار ورزازات.

 

Version française

Ouarzazate se veut une ville verte. Cette qualification s'exprime d’avantage par son positionnement en territoire leader de l’énergie solaire que par la réalité des faits. Ouarzazate ambitionne également d'afficher haut et fort le label de "ville zéro Carbonne". Cette ambition légitime est certes portée par les discours officiels mais certaines réalités viennent pourtant mettre à l'épreuve la sincérité des propos, réalités qui risquent de prendre de l’ampleur au fil du temps si rien n'est fait.

Aux portes de Ouarzazate, sur la route de Zagora

C’est le cas de la décharge de Ouarzazate établie sur la commune rurale de Tarmigte. Une décharge sauvage sans contrôle ni gestion. Non seulement son impact est nuisible sur l’environnement, particulièrement via les monceaux de sacs de plastique qui envahissent les terrains et champs voisins, mais cette décharge ou la manière dont elle a été réalisée annonce une problématique sociale inconnue jusqu’alors à Ouarzazate.

Il s’agit d’une catégorie de personnes démunies qui s’abattent sur la décharge pour en faire un moyen de gagne pain. Des femmes, des enfants et des hommes qui vivent des déchets dont se débarrasse la ville. Les uns se sont quasiment installés dans la décharge en faisant construire des baraques de toutes pièces. Ils sont en majorité des hommes venus d’autres villes du Maroc. Leur activité consiste à faire le tri et la collecte des matériaux recyclables qu’ils envoient après à Casablanca. C’est le destin, disent-ils, qui les a conduits vers ce lieu, faute de mieux.

D’autres sont des bergers venus des environs de Ouarzazate. Dans un temps où les pâturages sont devenus un désert de pierre et où plus rien ne pousse, ils se trouvent contraints de conduire leur cheptel vers ce point noir. Leur bétail broute toute sorte de déchets et se trouve menacé d’étouffement et d’ingestion de produits chimiques et toxiques. Les enfants des quartiers proches, quant à eux, ont l’habitude de fouiller dans cet amas d’ordures en quête des fils de cuivre ou d’aluminium à revendre dans les ferrailles. Comme ces déchets qui jonchent le sol, cette poignée d’hommes et de femmes, analphabètes et pauvres, sont le rebut de la société.

La dégradation de l'image de Ouarzazate

La décharge de la ville de Ouarzazate dégrade donc l’image de la ville et porte atteinte à la dignité d’une catégorie de personnes dans une situation socio économique précaire. C’est une problématique environnementale et sociale préoccupante qui devrait interpeller tous les acteurs locaux. C'est encore un point faible manifeste dans la politique touristique de la région Sud Est car tous les voyageurs qui se dirigent vers Zagora, c'est-à-dire vers les dunes du Sahara, sont dans l'obligation de parcourir une route nationale couverte de ces détritus. Pour toutes ces raisons, ce problème devrait recevoir un traitement prioritaire.

En attendant, quelque part à Tarmigte, loin des regards, des personnes oubliées peinent dans l’ombre au milieu des myriades de mouches, des sacs de plastique, des odeurs nauséabondes dans une décharge qui dégrade les lieux et déplaît à tout le monde, touristes comme habitants.

A voir

5ème édition du Forum international des arts et de la littérature
Le 1er forum international du tourisme durable de Zagora
Colloque international "langues, cultures et médias en Méditerranée"
La décharge municipale de Ouarzazate, un monde à part
Semaine de solidarité médicale à Ouarzazate et Ghessat organisée par MASEN
Festival Nayda 2014 de Ouarzazate
Ouarzazate accueille la 2ème édition du Festival Igrar
Soirée "Say Yes for life" organisée par les étudiants de la Faculté de Ouarzazate
Conférence à Ouarzazate pour un tunnel sous le col de Tichka
A Ouarzazate, la lutte est engagée contre l'occupation abusive de l'espace public
Solidarité Autriche - Ouarzazate en faveur d'un douar perdu dans les montagnes
Mémoires d'un mineur marocain dans les houillères du Nord Pas de Calais
Journée de la culture amazigh à la Faculté polydisciplinaire de Ouarzazate
Col de Tichka : la société civile de Ouarzazate se mobilise
A la casbah de Taourirt, enregistrement du groupe amazigh IMGHRAN
Le festival des roses 2015 au Maroc
Le festival Taragalte 2012 à M'Hamid El Ghizlane
Le festival de Zagoa à M'Hamid El Ghizlane
Solar Impulse est parti
Ultra marathon Ouarzazate 2014
En images - Une nouvelle crèche à Ouarzazate
5ème édition du festival Taragalte
Découverte des potentialités cinéma de Ouarzazate
6ème édition de l’ultra marathon international de Ouarzazate
La 11ème finale de la super coupe de Ouarzazate
Festival  Ahwach 2014 de Ouarzazate
La sûreté nationale fête son 57ème anniversaire
Ouarzazate ouvre ses frontières à la mode
Lancement de la nouvelle formation au métier de guide des espaces naturels
Ouarzazate accueille le championnat national de Karaté Contact
ورزازات تستضيف الملتقى الدولي الأول للبيئة و التنمية المستدامة بالوسط المدرسي
2ème rencontre de l'artisanat de Ouarzazate
Col de Tichka : le temps de la décision s’impose
Le Petit Prince de retour à Ouarzazate
السوق يغزو مدينة ورزازات بعد أربعة أشهر من حريق السوق البلدي
Portes ouvertes à la Maison des arts de Ouarzazate
Festival de cuisine traditionnelle de Ouarzazate
Le rallye Maroc Classic fait halte au Berbère Palace
Ouarzazate s'ouvre au web citoyen : 1ère édition des rencontres informatiques
La jeunesse de Ouarzazate s'engage pour la Terre
Festival international du film transsaharien de Zagora
Examen final pour les futurs guides aux espaces naturels du Maroc
La Foire régionale de l'artisanat 2013
Ouarzazate accueille une formation VTT pour les guides des espaces naturels
L’association 4bac organise la 3ème édition des clubs éducatifs
Remise des diplômes à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
Le 50ème festival des roses de Kelaat M'Gouna
Le transport des étudiants de Ouarzazate relève de l'inconscience
تكريم الفعاليات النسائية بورزازات بمناسبة اليوم العالمي للمرأة
Festival Ahwach 2012 de Ouarzazate - part 1
A Ouarzazate, la diversité culturelle à l'honneur au festival de Tamawayt
A Ouarzazate, l'ultramarathon accueille une course des enfants
Hommage au patrimoine à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
Février 2014, ça tourne à Ouarzazate
Dans la nuit de Ouarzazate, Solar Impulse est lueur d'avenir
L'ancien souk de Ouarzazate détruit par les flammes
Taznakhte accueille la 3ème édition du festival de tapis Ouazguiti
Les nuits du ramadan 2012 à Ouarzazate
Vernissage de l'exposition de Mohamed Charaf
Exercice de terrain pour les futurs guides des espaces naturels du Maroc
Festival Ahwach 2012 de Ouarzazate - part 2
Conférence à Ouarzazate sur les défis énergétiques dans l'espace euro-méditerranéen
Matinée de sensibilisation à l'handicap à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
Session de formation continue des guides de montagnes
Ouarzazate, entre 2012 et 2013
Ouarzazate célèbre la journée nationale de l'handicap
3ème édition du Festival Iklane 2013 à Ouarzazate
Caravane médicale 2013 à Ghessat
Les 3èmes rencontres sous la tente

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :