Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

en images

السوق يغزو مدينة ورزازات بعد أربعة أشهر من حريق السوق البلدي

. Le 27 octobre 2012
. Ouarzazate
. Écrit par : la rédaction
. Images : Abdellah Azizi

العربية


نشب حريق مهول بالسوق البلدي بورزازات في السابع من يوليوز 2012 و خلف وراءه خسائر مادية جسيمة. هذا الحادث أعاد إلى الواجهة إشكالية تدبير المدينة. بينما انكب الباعة على إحصاء الخسائر التي تكبدوها جراء الحريق، كان الشارع منشغلا بالتعليق على الفاجعة و نشر إشاعات بناء سوق جديد. لكن و بعد مرور عدة أشهر عن الحادث، لازال السوق البلدي مغطى بالركام و بقايا السلع التي التهمتها ألسنة النيران. و في تجاهل تام لهذا الوضع الكارثي تم ترميم بعض المحلات التجارية و شرعت في عرض أسلعتها للبيع. بعض السلع تعرض أمام محلات لازالت جدرانها وواجهتها تحمل مخلفات الحريق مما يضفي على المكان طابعا أقرب إلى المزبلة أو الخُرْدَة. وضع يتَقَزَّز منه كل زائر لهذا المكان. ليطرح السؤال: أمِنَ المعقول السماح بمثل هذا الوضع؟


عودة البازار إلى المدينة


في الماضي كان البازار خصوصية تميز المدن القديمة " لْمْدِينَة لْقْدِيمَة". حيث يعرض الباعة مختلف السلع على جنبات الأزقة. ومع ظهور المدينة بمفهومها الحديث أصبحت المحلات و المركبات التجارية أماكن دورها الرئيسي هو عرض السلع و المنتجات. لكن البزار الذي اندثر مع مرور الزمان بدأ يبرز و بقو في ورزازات و باقي المدن المغربية. حيث اكتسحت موجة من الباعة الفضاءات العمومية. فزحف السوق على المدينة و تراكمت أكوام من السلع على الممرات و الأرصفة وسط تزيد مهول للباعة الذين يتهافتون على كل شبر لاستغلاله. فتم بذلك إغراق وسط المدينة بمختلف السلع و المنتجات لتَعُمَّ الفوضى. وَضعٌ لم يكن أحد يتصوره من قبل. هذا الفراغ و الإنزلاق في تدبير الشأن المحلي إنعكس سلبا على صورة المدينة.
وتتبادر عدة تساؤلات إلى ذهن زوار المدينة و ساكنتها: كيف يتم السماح باحتلال الملك العام بدون أي ترخيص؟ ألا توجد قوانين تنظم استغلال الفضاء العمومي؟ لماذا يتجرأ هؤلاء الباعة على تكريس منافسة غير قانونية لتجار آخرين يحرصون على تطبيق القانون و هم أول المتضررين؟


لِنُعِدِ النظام إلى المدينة حفاظا على جماليتها


من البديهي تبني استهلاك عقلاني و مسئول في سياق تعصف فيه الأزمة بميزانيات الأسر. و في مفارقة صارخة، تتجه ورزازات نحو تشجيع و تكريس ثقافة البازار. حان الوقت لاستعادة النظام في الفضاء العام للمدينة و الحرص على إضفاء الجمالية على مختلف جوانبه ضمانا لراحة السكان و الزوار. و ذلك باستبدال هذه الأكوام المتبعثرة من السلع بأشجار و زهور و قمامات. إجراء طبيعي في مدينة تسعد باستضافة العديد من السياح و خبراء في الطاقات المتجددة.
و تنتظر ساكنة مدينة ورزازات و زوارها أن تعود الأمور إلى مسارها الطبيعي و يتحول الأمل إلى واقع ملموس.

Version française

Quatre mois apres l'incendie, le souk de ouarzazate envahit le centre ville

 

L’incendie du 07 juillet 2012 a réduit le marché municipal de Ouarzazate en cendres. Cet incident a mis en question la gestion de la ville par ses responsables. Les marchands sinistrés ont recensé les dégâts du drame avec un regard pessimiste sur leur avenir. Face à l’absence de toute information officielle, la rue invente des histoires, commente la catastrophe et fait circuler des rumeurs sur un futur marché « kissarya ».

Quatre mois après l’incendie, le marché central baigne encore dans ses décombres. Comme si rien ne s’était passé, quelques boutiques ont récemment été restaurées, repeintes et mises en service. Certains marchands exposent ainsi leurs marchandises en dépit des débris et déchets qui donnent au lieu une apparence de décharge ou de ferraille. Un décor laid et une anarchie qui choquent tout visiteur. Comment cela est-il possible ?

Le bazar est de retour

Autrefois, les bazars faisaient la spécificité du cœur des médinas. Des vendeurs s’installaient alors sur les trottoirs des rues. Aujourd’hui, dans une commune urbaine qui se veut moderne, les magasins sont en principe les seuls lieux réservés à l’exposition et à la vente des produits. A Ouarzazate, comme dans beaucoup des villes du Maroc, les bazars, qu’on croyait disparus, renaissent avec force. Une marée de marchands envahit l’espace public. Le souk avance sur la ville. Partout des amas de marchandises bouchent les passages et grignotent une partie des chaussées. Les marchands pullulent et sortent de nulle part. Le centre ville est devenu un souk inondé de produits en tout genre. Quelques années auparavant, personne n’aurait imaginé un tel sort pour Ouarzazate et les ouarzazi, d’ailleurs la majorité de ces marchands proviennent d’autres villes. Ce genre de laisser-faire dégrade l’image de la ville.

En effet, quiconque est témoin de ces scènes ne peut s’empêcher de se poser de fâcheuses questions : comment est-ce possible d’ainsi occuper une place publique sans aucune autorisation ? N’y a-t-il pas des règles collectives qui devraient gérer l’organisation de l’espace public ? Pourquoi ces marchands de rue viennent-ils concurrencer d’une façon illégale les autres commerçants en règle dans leur magasin ? Pourquoi a-t-on peur d’appliquer et de faire respecter ces règles ?

Mettons de l’ordre dans la ville pour la rendre belle

Dans un contexte où la crise frappe de plein fouet tous les ménages, il semblerait pertinent de s’orienter vers une consommation responsable et raisonnable. Au lieu de cela, Ouarzazate prend la direction inverse en laissant s’instaurer une culture du bazar. Il est temps de remettre de l’ordre dans l’espace public de la ville et de chercher à l’embellir tout en le rendant pratique pour ses usagers. La mise en place de bancs, de poubelles, d’arbres et autres fleurs seraient préférables à ces étalages désordonnés. Tout cela résonne comme quelque chose de naturel dans une ville où l'on se réjouit d'accueillir touristes et experts en énergies renouvelables.

Les ouarzazi, tout comme les visiteurs de passage, sont dans l'attente de voir cette évidence devenir réalité.

 

A découvrir :

L'ancien souk de Ouarzazate détruit par les flammes

L’incendie du souk de Ouarzazate, un signe alarmant

A voir

Dans la nuit de Ouarzazate, Solar Impulse est lueur d'avenir
Ouarzazate accueille une formation VTT pour les guides des espaces naturels
3ème édition du Festival Iklane 2013 à Ouarzazate
Février 2014, ça tourne à Ouarzazate
Festival international du film transsaharien de Zagora
Découverte des potentialités cinéma de Ouarzazate
Les nuits du ramadan 2012 à Ouarzazate
Le 1er forum international du tourisme durable de Zagora
A Ouarzazate, l'ultramarathon accueille une course des enfants
L'ancien souk de Ouarzazate détruit par les flammes
Portes ouvertes à la Maison des arts de Ouarzazate
A Ouarzazate, la diversité culturelle à l'honneur au festival de Tamawayt
La 11ème finale de la super coupe de Ouarzazate
السوق يغزو مدينة ورزازات بعد أربعة أشهر من حريق السوق البلدي
Le festival de Zagoa à M'Hamid El Ghizlane
Mémoires d'un mineur marocain dans les houillères du Nord Pas de Calais
Ouarzazate ouvre ses frontières à la mode
Festival Nayda 2014 de Ouarzazate
Le 50ème festival des roses de Kelaat M'Gouna
Ultra marathon Ouarzazate 2014
Journée de la culture amazigh à la Faculté polydisciplinaire de Ouarzazate
2ème rencontre de l'artisanat de Ouarzazate
Conférence à Ouarzazate pour un tunnel sous le col de Tichka
En images - Une nouvelle crèche à Ouarzazate
Semaine de solidarité médicale à Ouarzazate et Ghessat organisée par MASEN
Festival  Ahwach 2014 de Ouarzazate
Les 3èmes rencontres sous la tente
Vernissage de l'exposition de Mohamed Charaf
Ouarzazate s'ouvre au web citoyen : 1ère édition des rencontres informatiques
A Ouarzazate, la lutte est engagée contre l'occupation abusive de l'espace public
La Foire régionale de l'artisanat 2013
Festival Ahwach 2012 de Ouarzazate - part 2
Conférence à Ouarzazate sur les défis énergétiques dans l'espace euro-méditerranéen
Le rallye Maroc Classic fait halte au Berbère Palace
Le festival des roses 2015 au Maroc
Le festival Taragalte 2012 à M'Hamid El Ghizlane
6ème édition de l’ultra marathon international de Ouarzazate
Taznakhte accueille la 3ème édition du festival de tapis Ouazguiti
Ouarzazate, entre 2012 et 2013
Festival de cuisine traditionnelle de Ouarzazate
La sûreté nationale fête son 57ème anniversaire
Col de Tichka : la société civile de Ouarzazate se mobilise
Solar Impulse est parti
Festival Ahwach 2012 de Ouarzazate - part 1
Matinée de sensibilisation à l'handicap à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
Hommage au patrimoine à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
ورزازات تستضيف الملتقى الدولي الأول للبيئة و التنمية المستدامة بالوسط المدرسي
Soirée "Say Yes for life" organisée par les étudiants de la Faculté de Ouarzazate
Examen final pour les futurs guides aux espaces naturels du Maroc
Le transport des étudiants de Ouarzazate relève de l'inconscience
5ème édition du Forum international des arts et de la littérature
Ouarzazate accueille le championnat national de Karaté Contact
A la casbah de Taourirt, enregistrement du groupe amazigh IMGHRAN
Ouarzazate célèbre la journée nationale de l'handicap
Caravane médicale 2013 à Ghessat
La décharge municipale de Ouarzazate, un monde à part
Remise des diplômes à la Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate
5ème édition du festival Taragalte
La jeunesse de Ouarzazate s'engage pour la Terre
Session de formation continue des guides de montagnes
L’association 4bac organise la 3ème édition des clubs éducatifs
Solidarité Autriche - Ouarzazate en faveur d'un douar perdu dans les montagnes
Lancement de la nouvelle formation au métier de guide des espaces naturels
Col de Tichka : le temps de la décision s’impose
Ouarzazate accueille la 2ème édition du Festival Igrar
Exercice de terrain pour les futurs guides des espaces naturels du Maroc
Colloque international "langues, cultures et médias en Méditerranée"
Le Petit Prince de retour à Ouarzazate
تكريم الفعاليات النسائية بورزازات بمناسبة اليوم العالمي للمرأة

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :