Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

éclairages

Une délégation allemande de passage à Ouarzazate

  • Écrit par La rédaction

Une importante délégation allemande s'est rendue sur Ouarzazate le vendredi 13 décembre 2013. Dirigée par Mme Antje Goellner-Scholz, responsable pour le Maroc au ministère allemand pour la coopération économique et le développement, cette délégation réunissait entre autre le directeur de la GIZ, l'agence de mise en oeuvre de la coopération allemande ainsi que le directeur de la KFW, la Banque allemande de développement. Après une visite du chantier de la centrale solaire Noor et des villages environnants où se déroule une partie du programme de soutien au développement économique, la délégation a poursuivi ses réunions à Ouarzazate où elle a pu rencontrer M. le gouverneur Salah Benitto.

Depuis mai 2013, la présence allemande à Ouarzazate est devenue visible au travers le lancement d'un programme de soutien au développement économique du territoire provincial (programme DEL).

La venue à Ouarzazate d'une délégation gouvernementale de la République Fédérale d'Allemagne est donc le signe d'un intérêt croissant pour le développement du territoire mais c'est aussi l'expression naturelle de l'implication de l'Allemagne dans le plan solaire marocain dont la centrale Noor est aujourd'hui l'emblème au Maroc comme à l'étranger puisque l'ensemble du complexe solaire de Ouarzazate, qui atteindra à son achèvement une capacité de 510 mégawatts, sera le plus grand parc solaire du monde.

Cette implication de l'Allemagne dans l'essor des énergies renouvelables au Maroc est en effet ancienne et s'est tout d'abord concentrée, depuis près de 15 ans, sur le soutien au développement des énergies éoliennes. C'est ainsi que le parc éolien de Tanger dont la capacité de production est de 140 MW a reçu en 2006 un investissement allemand de 50 millions d'euros, tout comme le parc éolien d'Essaouira en 2004 et celui de Taza en 2012. Un nouveau programme éolien intégré en cours de préparation entre Tanger, Midelt et Jbel Lahid devrait à l'avenir accueillir un investissement de 130 millions d'euros pour une production visée de 850 MW.

Délégation allemande à Ouarzazate par A. Azizi

Aujourd'hui et alors que le secteur solaire est devenu le chantier prioritaire du Maroc, l'Allemagne consolide sa position de partenaire privilégié pour accompagner la mutation énergétique du royaume qui vise le niveau record de 42 % pour la part des énergies renouvelables dans sa production d'électricité.

Alexander von Kap Herr, directeur du bureau de la KFW au Maroc, souligne l'importance de cet implication puisque l'Allemagne sera, au terme de la construction des 3 centrales du complexe solaire Noor, le premier contributeur financier avec un montant global d'investissement de 769 millions d'euros, soit une part de 34 % aux côtés des autres partenaires que sont la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement (BEI), l'Agence française de développement (AFD), la Banque mondiale, le Clean Technology Fund (CTF) et la Banque africaine de développement (BAD).

La première phase, la centrale thermo-solaire Noor 1, dont le chantier a été inauguré en mai 2013 par le roi Mohammed VI, a déjà mobilisé 115 millions d'euros, soit 20 % du montant global de 630 millions d'euros nécessaires. Cette première centrale devrait entrer en activité vers la fin de l'année 2015 et les deux autres centrales, Noor 2 et Noor 3, sont déjà en préparation et concerneront pour l'Allemagne un nouvel apport de 330 et 304 millions d'euros.

A découvrir : Interview avec M. Amrane du MASEN : l'impact de la centrale solaire sur Ouarzazate

Fort de cette position de tête, le soutien au développement économique des territoires de la province de Ouarzazate s'imposait à l'Allemagne d'autant plus que MASEN, l'agence marocaine en charge du plan solaire, avait intégré dans son plan d'action l'importance de veiller à ce que les populations, et donc la ville de Ouarzazate, puissent profiter de la présence du projet solaire pour renforcer leur développement.

Alexander von Kap Herr (KFW) et Juergen Dierlmaier (GIZ) à Ouarzazate par A. Azizi

La GIZ a donc mis en place une approche systémique, selon les termes de son directeur Juergen Dierlmaier, c'est-à-dire qui concerne tous les secteurs économiques du territoire et qui vise à impliquer tous les acteurs de cette économie, les personnes, et en priorité les jeunes, qu'ils soient diplômés ou pas, ainsi que les institutions, marocaines et étrangères.

Dans un premier temps, l'équipe GIZ a analysé les forces et les faiblesses en présence puis a mené une série de formations destinées à renforcer les capacités des acteurs économiques locaux en se focalisant sur les configurations de base de l'économie de Ouarzazate comme le sont les très petites entreprises, les artisans, les associations ou les coopératives.

A découvrir : La GIZ lance à Ouarzazate un programme participatif de développement économique local

M. Juergen Dierlmaier a pu constater lors de sa présence à Ouarzazate la disponibilité et le volontarisme des jeunes à devenir des acteurs dynamiques du développement économique de leur territoire. Venu pour faire le point sur les premiers mois du déroulement du programme DEL, il a pu mesurer le chemin parcouru en quelques mois à peine, considérant ainsi que les bases étaient désormais réunies pour engager la poursuite de cet accompagnement.

La rencontre entre la délégation et le gouverneur, M. Salah Benitto, a confirmé ce partenariat qui s'annonce durable entre l'Allemagne et la province de Ouarzazate.

Si les perspectives d'actions du programme DEL sont connues, comme par exemple l'essor d'un tourisme écologique et sportif, le développement d'industries créatives ou la mise en place d'un centre d'affaires, il reste cependant à définir le niveau des engagements financiers propres à soutenir ces orientations.

A l'instar de son engagement dans le plan solaire marocain, l'Allemagne va chercher à mieux coordonner ses interventions, et donc ses financements, avec les autres acteurs de développement, marocains et internationaux, qui tous ont en commun la volonté de voir Ouarzazate dépasser ses faiblesses et profiter pleinement de la dynamique de la centrale Noor. Cette synergie commune au profit de Ouarzazate, sous l'impulsion de MASEN, est la garantie d'un succès réel et durable.

La délégation allemande en visite dans un village près de Ouarzazate par A. Azizi

En savoir plus

- Formation de jeunes consultants à Ouarzazate

Transfert d'expérience pour la valorisation des kasbahs dans le Sud Est Maroc

Formation de formateurs : une nouvelle étape dans le programme DEL Ouarzazate

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :