Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

éclairages

Ouarzazate, quelle offre touristique pour participer au défi de la Vision 2020 ?

  • Écrit par La rédaction

Le Maroc, face à la concurence internationale, ne parviendra au plein succès de son économie touristique que si l'ensemble de ses territoires s'engagent de manière dynamique dans le perfectionnement continu des prestations proposées, depuis la promotion et la commercialisation jusqu'à l'accueil et l'évaluation. Almaouja.com lance sur 2015 une série de table ronde pour faire avancer Ouarzazate vers ce défi d'un tourisme performant.

Alors que les indicateurs du tourisme au Maroc confirment en ce début d'année 2015 que les français, pris dans la morosité ambiante du moment, persistent à ne plus se rendre en vacances au Maroc comme ils en avaient l'usage, le ministre marocain du tourisme, M. Lahcen Haddad, reste optimiste et confirme que les objectifs exprimés dans la Vision 2020 seront atteints : dans 5 ans, le Maroc devra accueillir près de 18 millions de touristes chaque année.

Cet optimisme du ministre repose à la fois sur les statistiques de l'année 2014 qui affichent 10,2 millions de touristes accueillis, soit une hausse de 2,4 % par rapport à 2013, et sur la pugnacité mise à promouvoir le Maroc, notamment vis à vis des français qui constituent avec près de 2 millions de visiteurs par an le premier groupe de touristes au Maroc. Le ministère va en effet prochainement allouer un budget de 100 millions de dirhams pour l'organisation d'une campagne de sensibilisation du public international en vue d'exposer les atouts de la destination Maroc, forte de la richesse de ses territoires et de la persistance de la stabilité et de la tranquillité de sa société.

Ces messages d'apaisement mériteront d'être inlassablement répétés car les français ont montré depuis quelques mois un net désarroi vis à vis du Maroc. Les professionnels du secteur en France témoignent pour le premier mois de l'année 2015 d'une baisse de l'ordre de 60% en passagers à destination du Maroc et de 63% en volume d'affaires par rapport à janvier 2014 (source). Un responsable de tour-opérateur français déclarait même récemment à l'AFP avoir enregistré un plongeon de 70 à 80 % des réservations faites en janvier vers le Maroc.

A découvrir : Les temps sont durs mais la terre tourne encore, et le Maroc va bien

Certes, d'autres pays voient le nombre de leurs ressortissants augmenter au Maroc comme par exemple les Etats Unis d'Amérique qui marquent une hausse de 5 % de visiteurs sur l'année 2014 mais l'essentiel semble bénéficier aux destinations de tête comme Marrakech ou Agadir et la fragilité de la situation internationale laisse peser un flou angoissant sur l'avenir réel de ce secteur majeur pour l'économie du Maroc qui représente 10 % du PIB national et qui concerne, et c'est là le plus important, l'ensemble de l'arrière pays, ces régions reculées comme celle du Sud Est Maroc, ces villes moyennes ou ces bourgs ruraux pour qui le tourisme est une activité vitale.

Ouarzazate ne parvient toujours pas à être un lieu de séjour

Ouarzazate fait partie de ce lot et a besoin d'un tourisme florissant pour son bon développement car le secteur du cinéma, deuxième grande économie de Ouarzazate et aujourd'hui en hausse, est plus que toute autre activité sensible aux soubresauts sécuritaires. Si les statistiques officielles ne peuvent nous donner un aperçu réel de l'état du tourisme à Ouarzazate, l'écoute sincère des premiers concernés, c'est à dire les professionnels, laissent entrevoir sur l'année 2015 une baisse drastique, si ce n'est dramatique, des chiffres d'affaires.

Comment enrayer cette chute du tourisme à Ouarzazate, et mieux encore, comment faire que Ouarzazate puisse pleinement remplir sa part dans la réussite du défi de la Vision 2020 ?

La question exige aujourd'hui d'être clairement posée car la réponse est loin d'être une évidence tant le constat s'affirme d'année après année : Ouarzazate est un point de passage pour les touristes et ne parvient toujours pas à être un lieu de séjour.

Or à moins d'amplifier la promotion de Ouarzazate en tant que porte d'entrée de la riche région Sud Est, avec ses vallées, ses mille casbahs et ses dunes sahariennes, comment faire pour que dans 5 ans, la manne des 18 millions de touristes accueillis au Maroc puissent aussi bénéficier à Ouarzazate ?

Pour le coup, la réponse est là évidente : il convient de vendre Ouarzazate comme un lieu de séjour et non plus seulement comme un lieu de passage.

Réfléchir collectivement à l'élaboration de la combinaison touristique gagnante pour Ouarzazate

L'équation a le mérite de sa simplicité et tous les acteurs concernés pourront se réunir autour de cet objectif et ensemble chercher à définir les éléments de l'identité touristique de Ouarzazate et les ingrédients de son marketing sur le marché du tourisme, national et international.

Toutes et tous sont conviés à cet effort de créativité pour mettre en valeur les atouts touristiques propres à Ouarzazate car le tourisme à Ouarzazate concerne l'avenir de Ouarzazate dans son ensemble. Et c'est pourquoi almaouja.com, sur l'année 2015, organisera une série de tables rondes pour réfléchir collectivement à l'élaboration de la combinaison touristique gagnante pour Ouarzazate.

Trois rendez vous sont d'ores et déjà planifiés pour aborder un par un les segments d'activités touristiques qui semblent être porteurs de succès pour la cité et ses territoires de proximité, c'est à dire porteurs de capacité à produire ici à Ouarzazate du séjour court ou long. Pour chacune de ces étapes, almaouja.com accueillera un binôme de personnalités étrangères à Ouarzazate et composé d'un professionnel du tourisme et d'un professionnel des médias qui serviront de regard tiers.

Première étape : Ouarzazate et le tourisme Nature

Premier rendez-vous, le mardi 3 mars 2015 pour traiter du tourisme Nature avec comme invité M. Eric de Kermel, Directeur Général des éditions Bayard Nature et Territoires (magazine Terre Sauvage) et M. Vincent Fonvieille, PDG de l'agence La Balaguère et Président de l'association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), réseau de 13 tours opérateurs thématiques français.

Ensemble avec un groupe de ouarzazi motivés par ce défi d'avenir, ils découvriront l'état des lieux et échangeront sur les perspectives d'action permettant le développement à Ouarzazate d'un tourisme orienté sur la Nature et ses différentes facettes ; histoire d'apporter la preuve qu'ici à Ouarzazate, il fait bon séjourner dans la durée car la ruralité y est belle, l'atmosphère sereine, la lumière magique et la Nature grandiose.

 

Les places disponibles pour participer à la table ronde étant limitée, n'hésitez pas à transmettre vos avis et suggestions via les commentaires suite à cet article.

A découvrir : Le tourisme à Ouarzazate : l'équation du succès

A découvrir

 

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne

 

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :