Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

tribune libre

Almaouja.com, continuer... ou pas ?

  • Écrit par La rédaction

Les lecteurs assidus d'almaouja.com auront remarqué son absence du web pendant plusieurs jours. En effet, une attaque informatique a récemment affecté le serveur qui nous héberge et le 16 avril dernier, tout le système a du s'arrêter pour alors afficher une page vide sur les écrans. Il nous a fallu ces nombreux jours pour rétablir la situation et ainsi remettre en ligne notre web magazine en l'état où il était. C'est chose faite et nous nous excusons pour ces désagréments.

Aujourd'hui qu'almaouja.com a retrouvé sa place sur le web, et l'incident étant oublié, il nous est venu l'envie de partager avec vous les réflexions qui immanquablement nous ont traversé l'esprit. Alors contraints au silence, comme mis en distance d'avec tous les objets de nos observations passées, qu'ils appartiennent au champ local ou bien à ce monde global qui nous entoure, une question s'est posée, forte de sa simplicité : et si c'était la fin de l'histoire d'almaouja ? Et s'il fallait tourner la page ?

Une envie de dialogue et de participation citoyenne

Depuis maintenant 3 années d'exercice, l'équipe d'almaouja.com a gravi un chemin harassant, mille fois passionnant, et pleinement riche d'expériences et au bout du compte d'épanouissements. Des centaines d'articles auront été publiés avec leurs inoubliables photographies, des milliers de lecteurs réunis, rendus fidèles pour certains, des commentaires en nombre pour rendre écho de cette légitime envie de dialogue et de participation citoyenne que toutes et tous ici au Maroc avons à coeur de faire vivre.

A l'origine de toute cette histoire, il y a l'amour raisonné pour le Maroc d'un petit groupe de personnes et leur conviction que le renouveau de ce pays, c'est-à-dire son avenir, se joue et se gagnera dans ses territoires, c'est-à-dire dans les coeurs et les têtes de ses habitants là où ils se sentent et se vivent être marocains, qu'ils en aient ou pas la nationalité.

C'est pourquoi, face à Ouarzazate pris comme l'exemple même de ce bout du Maroc en train de grandir, nous avons fait pendant 3 années office de témoin bienveillant, exigeant, et parfois dérangeant vis à vis de tout ce qui concoure à la croissance de cette ville du Sud Est Maroc. Almaouja.com s'est rendu témoin de celles et ceux qui font vivre Ouarzazate, celles et ceux qui la font se transformer, celles et ceux qui la font réussir. Pendant 3 années, il y eut l'exigence de retrouvailles avec une mémoire méconnue, celle d'un passé pluriel pourtant socle commun d'humanité. Il y eut les idées à partager, les problèmes à comprendre et à résoudre, les défis à identifier et à gagner.

Affirmer la préférence pour ce qu'il y a de beau dans notre monde

A l'origine d'almaouja.com, il y a aussi la certitude que Ouarzazate, comme tout autre territoire au Maroc, ne grandira mieux que grâce à la juste valorisation de ce qu'elle est. Valoriser, ce n'est pas dire que tout est bien. C'est avant tout apporter une exigence de vérité sur l'expression du réel. Valoriser, c'est apporter un éclairage sur les problèmes qui souvent ne sont que le fruit d'une non compréhension. Valoriser, c'est aussi affirmer haut et fort la préférence arrimée au coeur pour ce qu'il y a de beau dans notre monde. Non pas dans un geste de déni de ce qui ne va pas mais dans l'affirmation que ce beau ici présent, ici à Ouarzazate ou ailleurs, c'est la promesse du mieux, la foi même dans un mieux pour elle comme pour tous, pour nous tous.

Almaouja.com n'est pas là pour dire ce qui est bien ou ce qui est mal, mais juste pour tenter de mettre à jour la ligne d'équilibre entre les deux, ce point médian qui soudain, une fois reconnu, devient un formidable chemin vers le mieux.

Et quoi d'autre que la foi dans le mieux pour tenir debout et en sourire parmi ce monde aujourd'hui en fureur ? Et qui d'autre ne s'est pas un jour posé la question, ici à Ouarzazate ou partout ailleurs où il est : et si c'était la fin de l'histoire ?

Pourquoi continuer ? Pour faire quoi ? Et comment ?

Car après tout, au bout du compte de ces trois années, quel bilan pouvons nous poser sur almaouja.com ?

Le succès d'audience d'almaouja.com, réel et palpable, se heurte à son échec économique. L'enthousiasme parfois radieux de nos lecteurs se mêle à l'indifférence des pouvoirs économiques, politiques ou médiatiques, locaux ou nationaux, vis à vis de cette initiative singulière.

Ces paradoxes sont finalement aussi naturels et banals que les attaques informatiques. En ces jours, rien n'est facile alors continuer, oui, pourquoi pas ... Mais il convient de répondre avant tout à trois questions désormais incontournables : pourquoi ? Pour faire quoi ? Et comment ?

Nous vous invitons à contribuer à l'élaboration des réponses. Almaouja.com est et restera un outil au service du collectif et sa poursuite sera le fruit d'une volonté collective, et dès lors, d'une réflexion collective et d'un geste collectif.

Ou alors, il n'y aura pas de poursuite.

 

______ Soutenir almaouja.com ______

 

A découvrir

 

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :