Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

tribune libre

Ouarzazate perd un bâtisseur

  • Écrit par Eric Anglade
  • Affichages : 15846

Jean Pierre Coron à Solar Impulse - Juin 2012 par A. Azizi

Autres articles

 

Le décès subit de M. Jean Pierre Coron vient nous rappeler la fragilité de la vie et l'empire certain du destin.

L'épreuve que traverse ses proches nous incline dans la compassion mais le moment de la mort a cette singularité de faire résonner l'existence du défunt devant les regards toujours ébahis de celles et ceux qui demeurent.

Peu sans doute le connaissaient mais nombreux auront croisé sa silhouette blanche en son pas arrondi par un dos comme courbé de quelque chose qui ne ressemblait pas à la fatigue, quelque chose d'autre qui trouvait son harmonie avec la lueur moqueuse de son oeil et le plissement comme taquin de ses lèvres. Jean Pierre semblait avoir la courbure de celui qui a tant embrassé, les bras entrouverts à se saisir de la vie comme l'on se saisit de l'être aimé qu'on veut protéger, comme l'on se saisit de la terre qu'on veut modeler, sans cesse.

L'homme parti était un bâtisseur. C'est le dernier mot qui restera, voilant d'un silence légitime tous les autres échos qui toujours s'accumulent sur nos parcours d'existence. Et si hommage il y a, c'est bel et bien vis à vis de son aptitude à donner corps à du projet qui une fois de plus embrasse du monde. Une entreprise, un club de football, un restaurant, un lieu de loisir, un lieu de vacance. A chaque fois, l'artisan se retrouve dans la jouissance du faire et dans l'attention radicale du bien faire, et disons le, dans son cas, du faire beau.

Le blanc embrasse toutes les couleurs et Jean Pierre Coron les portaient hautes. Sans même s'en justifier, il a porté comme peu l'ont fait les couleurs de Ouarzazate, l'inscrivant dans l'excellence d'une gastronomie, d'un lieu d'hôte, d'une atmosphère. Cette excellence est un luxe offert à Ouarzazate et quoi qu'on ait pu ressentir en son for intérieur de cet éclatant brassage, ce luxe là impose à celui qui en assume le projet les vertus de l'exigence, de la rigueur, de la précision dans la manière de faire.

Prenons exemple sur lui. Soyons exigeants pour le territoire qui nous réunit, soyons rigoureux, soyons précis. Et portons même nos colères à refuser l'à-peu-près, le bâclé ou l'imparfait. Imaginons Ouarzazate haute en couleurs et demeurons fidèles à l'idée que le jour est peut être arrivé où le mieux est devenu l'ami du bien.

Car après tout, au bout du compte, une seule et même histoire nous embrasse, et ce qui compte alors, c'est la note qu'ensemble nous auront fait résonner.

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :