Menu

Sur la vague du nouveau Maroc

tribune libre

Un hymne au rêve traverse le silence de Ouarzazate

  • Écrit par Eric Anglade
  • Affichages : 7098

solar impulse à ouarzazate

Autres articles

 

Mille fois déjà Bertrand Piccard a du le dire face à des publics de tous les horizons : Solar Impulse est un hymne à franchir l'impossible. Le co-fondateur de cette belle aventure avait pourtant sur son visage la lueur de la conviction lors de sa rencontre avec les habitants de Ouarzazate cet après-midi sur le tarmac de l'aéroport.

Quelque chose justement qui fait que l'on a envie de dire et de redire les mêmes mots, l'envie de transmettre l'enthousiasme qui nous habite, l'envie, pressante, de voir le monde croire, une fois pour toute, qu'il est vraiment possible de surmonter les obstacles et de parvenir à faire vivre, à vivre tout court, le rêve auquel on s'est lié. Bravo l'artiste ! Beau message qu'il délivre là aux femmes et aux hommes du Maroc, à sa jeunesse en premier lieu. Il nous rappelle que la beauté de l'existence repose sur la crête de l'audace. Faire de sa vie une aventure, faire de son travail un ouvrage d'excellence, faire de sa rencontre avec le monde un moment d'harmonie. Solar Impulse, c'est tout cela à la fois. Le grand oiseau au repos sous son hangar semble bien fragile vu de près et pourtant, une fois perché dans le ciel, il n'a que faire du regard des incrédules et des briseurs de rêve. Il est là où il a voulu être et le soleil est son allié.

solar impulse à ouarzazate

Bertrand Piccard et André Borschberg - les deux pilotes de Solar Impulse

solar impulse à ouarzazate

Solar Impulse va repartir d'ici à quelques jours et poursuivre son voyage qui le mènera jusqu'au tour du monde en son entier. Il restera dans les yeux des ouarzazi l'étincelle d'enchantement. Et puis la vie retrouvera son rythme régulier. La noire fumée reprendra son envol des voitures à bout de souffle, les plastiques poursuivront leur étal aux abords des décharges, les touristes resteront absents, la crise sera toujours la crise et Ouarzazate plongera dans sa torpeur estivale. Le soleil sera redevenu un étrange ami de qui l'on se méfie.

Il se pourrait cependant, et grâce à l'opération parfaitement réussie de Solar Convergence, le partenariat entre le MASEN et Solar Impulse, que la future centrale solaire trouve désormais une petite place dans l'imaginaire des habitants et qu'à l'instar de nos deux St Exupéry du siècle nouveau, ils ressentiront une amorce de fierté en eux, la fierté d'accueillir la plus grande centrale au monde de production d'énergie solaire. Du haut du ciel Ouarzazate brille déjà d'un air nouveau.

Quelle belle folie que d'aller si haut près du soleil pour voir la beauté d'ici !

Dans les poussières du sol, la raison du présent nous laisse ressentir que le chemin est long pour voir Ouarzazate et sa région enfin briller des rêves réunis de tous celles et ceux qui l'habitent. Mais gardons à l'esprit le souvenir de ce bref enchantement et faisons face au soleil le vœu que les dirigeants de la belle cité endormie, ses élites, ses forces vives, nous tous, ressentirons un jour l'impérieux besoin de suivre la voie ouverte par Bertrand et André, celle de l'élégance et de l'audace pour transformer notre territoire commun de vie, le nettoyer, l'aménager, l’animer, le colorer, le rendre performant, le cultiver, le rendre beau. Et nous avec, fiers d’en être.

Et alors Ouarzazate et la centrale solaire ne feront qu'un.

 

A découvrir

Pour contacter la rédaction : notre formulaire en ligne ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur le web

Suivez
almaouja
La page facebook d'almaouja.com
Abonnez vous à la newsletter almaouja
Combien de jours dans la semaine ?
Nom :
Email :